La question de l’assurance pour le PVT Canada


L'assurance PVT Canada

On peut comprendre la réticence de certains PVTistes en herbe quant à la question de couverture médicale pour leur séjour imminent au Canada. En tant que qu’adulte, vous vous engagez à être censé, responsable et raisonnable. Pour vous éviter, à vous ou à votre famille, l’éventualité de devoir vous acquitter d’une facture de plus de 20 000 € au titre d’une intervention chirurgicale complexe en cas d’accident grave ou de maladie aiguë, vous allez devoir souscrire à une assurance voyage pour votre PVT Canada.

L’autre raison va peut-être finir de vous convaincre : les agents d’immigration fédéraux sont intransigeants sur la question de l’assurance sur toute la durée du séjour.

Pourquoi vous devez souscrire à une assurance PVT Canada sur toute la durée de votre séjour

L’obligation pour les titulaires d’un permis de travail EIC n’est pas sans fondement. Elle vise à couvrir les voyageurs et à leur donner la chance de bénéficier des meilleurs soins pendant toute la durée de leur séjour, sachant que les frais médicaux sont particulièrement élevés en Amérique du Nord.

Pourquoi, en tant que PVTiste, vous devez absolument être couverts par une assurance sur toute la durée de votre voyage au Canada ? Voici les trois principales raisons :

• D’abord, c’est parce que c’est une obligation. L’assurance est en effet une condition sine qua non pour recevoir votre permis de travail EIC. Il suffit de lire les témoignages de ceux qui ont été tirés au sort mais à qui on a refusé le visa PVT Canada faute d’assurance de voyage canadienne. Les règles stipulent clairement que tout PVTiste se doit d’être assuré pour toute la durée de son permis de travail, faute de quoi il ne pourra pas séjourner au Canada ;

• Ensuite, parce qu’il est impossible d’acquérir une police d’assurance plus courte que son séjour en prétextant vouloir la prolonger plus tard. Encore une fois, les règles sont claires : vous ne pouvez pas souscrire à une police d’assurance de trois mois pour l’étendre à deux ans plus tard dans votre séjour. S’ils fermaient les yeux sur cette pratique il y a quelques années, les agents d’immigration sont aujourd’hui intransigeants sur cette question. Si vous ne présentez qu’une police de six mois, l’agent d’immigration est tout à fait en droit de ne vous délivrer qu’un visa de six mois, voire moins. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce délai de séjour n’est pas prolongeable, quand bien même vous prolongeriez votre assurance au Canada. Il est donc primordial de vous couvrir sur toute la durée de votre présence sur le sol canadien pour ne pas compromettre la durée de votre séjour et tirer le meilleur parti de votre voyage ;

• Par exemple, si vous n'achetez qu'une police de trois ou six mois, l'agent d'immigration est en droit de ne délivrer qu'un visa de trois ou six mois. Ce délai ne peut pas être prolongé à une date ultérieure ;

• L’assurance dite « provinciale » n’est pas jugée adéquate par les agents d’immigration fédéraux… à juste titre. Cette dernière en effet insuffisante pour une raison simple : elle ne couvre pas les frais de rapatriement. En somme, en cas de maladie invalidante ou de décès, cette assurance ne finance pas le transport par avion de la personne jusqu’à son pays d’origine. Mais ce n’est pas le seul point noir de ce type d’assurance. Cette couverture ne couvre pas non plus les soins dentaires, le transport par ambulance, les médicaments (même sous ordonnance du médecin traitant), les appareils et le matériel médical comme les plâtres, les chaises roulantes ou encore les béquilles, ainsi que les voyages vers ou en provenance des Etats-Unis ou du Mexique pour des soins médicaux.

L’importance de souscrire à une assurance voyage pour votre PVT au Canada

On peut comprendre la réticence de certains à souscrire à une assurance voyage sur toute la durée de leur séjour. Personne n’aime payer un service dont il n’aura peut-être pas besoin. Seulement voilà, la seule alternative à l’assurance, c’est la non-assurance… Ce scénario comporte un risque démesuré qu’aucun PVTiste ne doit être en mesure de prendre.

Cela n’arrive pas souvent, mais cela arrive quand même : une intoxication alimentaire, une grosse grippe carabinée, un accident ou tout autre incident qui menace votre intégrité physique pourra vous coûter très cher sans assurance. Votre banquier et votre famille n’apprécieront sans doute pas une facture d’hospitalisation de plus de 20 000 $ en cas de blessure grave ou d’opération chirurgicale complexe.

En tant qu’adulte, vous vous devez d’être raisonnable, censé et responsable, et cela passe impérativement par une (bonne) assurance voyage pour votre PVT Canada.