La grande FAQ du séjour à Montréal !


Combien de jours pour visiter Montréal ? Quel temps fait-il sur place ? Les hivers rudes et quasi-invivables du Québec sont-ils une légende urbaine ? Quelle est la meilleure période pour visiter Montréal ? Quels sont les meilleurs parcs et jardins de la ville ? Sont-ils fermés en hiver ? Quid des meilleurs centres commerciaux de Montréal et des marchés de quartier ? Quelles sont les caractéristiques de la carte de Montréal ?

Vous trouverez les réponses à ces questions fréquentes dans notre guide de Montréal !

Combien de jours pour visiter Montréal ?

C’est l’une des métropoles nord-américaines les plus denses sur les plans historique, culturel et artistique. Mais parce qu’il y a d’autres villes québécoises qui méritent elles aussi votre attention, nous avons concocté pour vous des itinéraires prêts à l’emploi pour visiter Montréal en un, deux ou trois jours sans prise de tête ! Bien sûr, vous n’allez pas visiter TOUS les musées d’art et d’histoire. Vous n’allez pas non plus pratiquer TOUS les sports d’hiver dans TOUTES les stations. Vous n’allez pas passer l’après-midi dans CHACUN des parcs urbains et jardins publics luxuriants. Vous n’allez pas non plus goûter aux créations gastronomiques originales de TOUTES les tables de la vieille ville.

Mais en suivant nos itinéraires, vous allez avoir le meilleur de chaque monde, sans pour autant dépenser un budget faramineux. Pour optimiser votre séjour, lisez notre article « Combien de jours pour visiter Montréal » !

Comment s’organise la carte de Montréal ?

La carte de Montréal de 2019 est la résultante de nombreux facteurs naturels, historiques, démographiques, économiques, politiques et culturels qui ont été à l’origine de la construction de la ville souterraine, de la densification de l’offre culturelle « publique » avec l’hégémonie de la langue française ou encore de la préservation des quartiers et monuments de la vieille ville. Deuxième ville la plus peuplée du Canada et principale métropole du Québec, Montréal s’étend sur 75% de la superficie de l’île de Montréal, près du confluent des rivières des Outaouais et de Saint-Laurent.

C’est dans le 20e siècle que la carte de Montréal a connu le plus de changements, d’abord grâce à la consolidation du modèle économique et social de la nation canadienne, mais aussi grâce à la concurrence qui fait rage entre Montréal et Toronto. Aujourd’hui, la carte de Montréal illustre quelque 8 538 km de rues et de sentiers, avec très exactement 1 266 arrêts d’autobus, de tramway, de métro et de train. Es espaces verts accaparent près de 7 % de la ville, pour une superficie totale d’environ 43 kilomètres carrés. En d’autres termes, chaque Montréalais « dispose » d’une superficie moyenne de plus de 26 mètres carrés d’espace vert. Un record !

Quels marchés visiter à Montréal ?

Stratégiquement situé en plein cœur de Montréal, le centre commercial Eaton est de loin la première destination shopping de tout le Québec. Et parce qu’il joue également le rôle d’un office de tourisme officieux et d’un hub culturel dynamique, Eaton est un incontournable qui s’impose de fait dans votre séjour à Montréal. Mais heureusement, ce mastodonte n’empêche pas les Montréalais et les touristes de fréquenter les nombreux marchés de proximité de la ville qui proposent des produits frais et de saison, souvent approvisionnés en circuit court. Avant que le Canada, comme tous les pays développés, ne se tourne vers les grandes chaînes d’épicerie, les supermarchés et les grandes surfaces, les marchés de quartier étaient les centres des communautés.

Que ce soit au Marché Jean-Talon, au Marché Bonsecours, au Marché de Lachine, au Marché de Saint-Jacques ou dans l’un des nombreux marchés des stations de métro, vous expérimenterez le quotidien des Québécois tout en faisant vos emplettes dans les allées aux mille et une senteurs ! Lisez notre article « Les marchés de Montréal » pour vous aider à faire votre propre circuit en fonction de vos goûts et de vos besoins.

Quel temps fait-il à Montréal ?

La météo occupe une place particulière dans le quotidien des Montréalais, dans la mesure où elle conditionne leurs activités, leurs sorties, et parfois leur activité professionnelle. Il n’est pas rare que des parcs d’attraction, des musées et d’autres points d’intérêt ferment leur porte à cause d’un orage ou d’une neige trop insistante. La météo de Montréal a d’ailleurs fait de l’aéroport Montréal-Trudeau le meilleur aéroport au niveau du déneigement dans le monde. Si vous souhaitez tirer le maximum de votre séjour à Montréal, vous allez devoir bien intégrer le critère du climat pour éviter toute frustration.

Comme on dit les contrées à météo capricieuse, il n’y pas de mauvais temps… juste des vêtements inadaptés ! Avant d’aller dans les détails (voir notre article dédié sur la météo à Montréal), sachez que janvier est le mois le plus froid de l’année, avec une moyenne qui ne dépasse guère les -9 degrés. Juillet est à contrario le mois le plus chaud, avec une moyenne agréable de 24 degrés. Enfin, novembre est le mois le plus humide. Les premières chutes de neige interviennent généralement en novembre, mais elles peuvent également apparaître prématurément en octobre, voire en septembre (plus rare). La quantité de neige dépasse les 5 cm pendant 14 jours par an (en moyenne). Si votre séjour à Montréal est motivé par la pratique des sports d’hiver, sachez que la couverture de neige s’accumule à la fin de décembre et au début de janvier. Plus largement, la neige est là de janvier à mars et fond entièrement dans la deuxième moitié d’avril.

Comment s’organisent les transports en commun à Montréal ?

Le métro et le réseau d'autobus sont organisés dans un réseau dense et pratique qui permet de circuler dans la ville à prix raisonnable. La Société de transport de Montréal (STM) est l’un des opérateurs les plus performants de tout le pays. Les familles qui visitent Montréal gagneraient à se déplacer dans les transports en commun : du 21 juin au 28 août, les enfants âgés de 6 à 11 ans voyagent gratuitement lorsqu’ils sont accompagnés d’un adulte.

Il y a 68 stations de métro à Montréal et le réseau se compose de 4 lignes :

La ligne Orange, qui va de la station de métro Côte-Vertu à Ville St-Laurent à la station Montmorency à Laval ;
La ligne verte, qui s'étend de la station de métro Angrignon dans le Sud-Ouest à Honoré-Beaugrand à Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ;
La ligne bleue, qui s'étend de la station de métro Snowdon à Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce à la station Saint-Michel à Saint-Michel ;
La ligne Jaune qui va de la station de métro Berri-UQAM dans le Quartier Latin à la station Longueuil-Université-de-Sherbrooke à Longueuil.

Si vous ne connaissez pas la ville ou si vous avez besoin d'aide pour vous rendre à une destination en particulier, le site (ou l’application) de la STM vous permet de saisir votre point de départ et vous propose plusieurs itinéraires pour vous y rendre. Les billets peuvent être achetés à chaque station de métro en espèces ou par carte de crédit.

Pour plus de détails, consultez notre article sur les transports à Montréal.

Quels sont les plus beaux parcs et jardins de Montréal ?

Plus de 2 000 hectares de grands parcs ponctuent le quotidien des Montréalais ! Ces grands espaces luxuriants traduisent la volonté de la ville de ne pas tomber dans le piège de l’urbanisation effrénée qui ne prend pas en compte la volonté des citoyens de maintenir une certaine qualité de vie. Montréal fait partie du club très fermé des villes qui abritent toutes les commodités nécessaires à bonne distance (généralement à distance de marche des quartiers résidentiels) sans pour autant manquer de parcs et de jardins impeccablement entretenus.

Le parc Jean Drapeau. // Source : Parcjeandrapeau.com

Vous allez pouvoir profiter des petites merveilles que sont le Parc Jean Drapeau et ses deux îles au milieu du fleuve Saint-Laurent, le parc du Mont Royal, œuvre du même designer qui a imaginé le fameux Central Park de New York, le parc Lafontaine et ses deux étangs artificiels reliés par des chutes d’eau, le Jardin Botanique de Montréal et son immense collection de 22 000 espèces et cultivars, etc.

Plus de détails dans notre tour d’horizon des parcs et jardins de Montréal.

Quand faut-il visiter Montréal ?

Tout dépend de votre objectif ! Vous êtes plutôt sports d’hiver ou randonnées pédestres ? Plutôt flâneries dans les ruelles de la vieille ville ou farniente dans les centres d’estivage ? Vous comptez passer votre temps à faire du shopping au centre commercial Eaton et dans les nombreuses boutiques de la ville souterraine ou faire le tour des musées et autres attractions culturelles et artistiques ? Ou peut-être comptez-vous faire tout cela à la fois ? Quelle que soit la période de votre séjour, vous trouverez forcément de quoi faire à Montréal.

Pour ne pas faire un hors-piste, lisez notre article « Quand visiter Montréal ? ».