L’heure au Québec et à Montréal


L'heure de Montreal et Québec

Le Québec utilise, dans son écrasante majorité, le fuseau horaire GMT-5 pendant l’heure d’hiver puis le GMT-4 à l’heure d’été, tout comme la majeure partie de l’Ontario et la partie est de l’immense province du Nunavut. Ainsi, la capitale de la province, Québec, et Montréal, plus grande ville du Québec, utilisent le fuseau horaire GMT-5 en hiver et GMT-4 en été.

Le passage à l’heure d’été (également appelée « l’heure avancée » au Québec) a généralement lieu début mars, à deux heures du matin. Le retour à l’heure normale a lieu début novembre, toujours à deux heures du matin.

L’histoire de l’heure au Québec et au Canada

Les péripéties horaires du Canada sont marquées d’un côté par le désir du pays de marquer son indépendance vis-à-vis des anciennes puissances coloniales que sont la France et le Royaume-Uni, mais aussi par la nécessite de synchroniser les horloges avec le voisin américain pour des raisons évidentes liées à l’économie et aux investissements. L’histoire de l’heure au Canada commence en 1884, lorsque le pays est réparti en 7 fuseaux horaires par le gouvernement.

L’année 1918 n’a pas seulement marqué la fin de la Première Guerre mondiale à laquelle le Canada prendra part en tant que dominion de l’Empire britannique mais sous la forme d’un corps d’armée distinct sous les ordres d’un commandant canadien. C’est aussi curieusement l’année de l’entrée en vigueur de l’heure d’été au Canada, dans le dessein d’optimiser l’ensoleillement estival et de ménager la consommation électrique des ménages. Toutefois, cette mesure fortement contestée par les Canadiens ne fera pas long feu, puisqu’elle sera suspendue l’année suivante, en 1919. Il faudra attendre la 1924 pour voir la province francophone du Québec voter une loi concernant l’avance de l’heure d’été.

L’heure au Québec après 1928

Par la suite, le gouvernement canadien votera en 1928 une loi stipulant que l’heure d’été, que les autorités appellent officiellement « l’heure avancée », commence le premier samedi de mai à minuit puis s’achève le dernier samedi de septembre à minuit, où les Canadiens règlent leurs montres sur le GMT-5. Ce statu quo durera 12 années malgré les critiques répétées des industriels et autres commerçants. Le gouvernement central du Canada fera à nouveau parler de lui en 1940 lorsqu’il instaurera, de force, l’heure avancée à l’année dans les provinces du Québec et de l’Ontario.

En somme, ces provinces devaient donc passer durablement au GMT-4 sans aucun changement d’heure saisonnier. Cette mesure à nouveau fortement contestée était en réalité un test puisqu’elle sera généralisée sur tout le territoire canadien deux années plus tard, en 1942, via un décret adopté au parlement canadien pour l’adoption de l’heure avancée à l’année dans tout le pays.

L’heure au Québec après 1945

Trois ans plus tard, à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 et après la réélection des libéraux de Mackenzie King avec un 3e gouvernement majoritaire consécutif, le décret instaurant l’heure avancée dans tout le Canada en 1942 est officiellement aboli, provoquant ainsi un nième changement de l’heure en vigueur au Canada qui revient donc au fuseau horaire GMT-5. Plus de vingt ans plus tard, le gouvernement central impose l’heure avancée du dernier dimanche d’avril à 00h01 au dernier dimanche d’octobre à 00h01 pour les régions du Québec à l’ouest du 68e degré de longitude.

Pour pallier la confusion des citoyens et limiter le chaos qui s’empare des régions concernées à chaque changement d’heure, le gouvernement modifie légèrement les conditions d’application du passage à l’heure d’été. A partir du 15 mars 1966, le passage à l’heure d’été intervient dans les mêmes jours (dernier dimanche d’avril pour un retour à la normale le dernier dimanche d’octobre), mais à 2 heures du matin plutôt qu’à 00h01. Cette décision a d’ailleurs été prise conjointement entre le gouvernement du premier ministre canadien Lester B. Pearson et le gouvernement du président américain Lyndon B. Johnson.

En 1969, lorsque les Américains marchaient sur la lune, les Canadiens ont décidé… de changer la ligne de séparation de la province du Québec, qui devient donc le 63e degré de longitude ouest (au lieu du 68e degré). Quatre ans plus tard, l’heure du Yukon s’unifie enfin à celle du Pacifique, réduisant ainsi à 6 le nombre de fuseaux horaires du Canada.

Aujourd’hui, le Québec règle son heure conformément au fuseau horaire GMT-5 en hiver, puis à l’heure avancée (l’heure d’été) en ajoutant une heure pour passer au fuseau GMT-4. L’écrasante majorité du territoire de l’Ontario fonctionne selon le même principe horaire. Le passage à l’heure d’été intervient début mars et prend fin début novembre.

Pourquoi le Québec change-t-il d’heure en été ?

L’histoire du passage à l’heure d’été au Canada remonte au début de la Première Guerre mondiale, en 1918. La Chambre des Communes du Canada adopta une loi concernant l’optimisation de l’utilisation de la lumière du jour pour réaliser des économies sur la production électrique et tirer le meilleur profit de la période d’ensoleillement dans le pays. Quelque 88 années plus tard, en 2006, le Canada adoptera la l sur le temps légal pour normaliser l’heure avec le voisin américain qui venait alors d’adopter l’Energy Policy Act of 2005 pour optimiser la consommation électrique. Mais qu’est-ce qui a changé depuis 2007 ? Si aucun changement n’a touché les fuseaux horaires appliqués au Québec, la période d’application de l’heure d’été a été considérablement prolongée.

Ainsi, les Montréalais, les Québécois et les autres habitants du Canada basculent sur l’heure d’été plus tôt, en avance de 4 ou 5 semaines comparativement à l’avant 2007. Le passage à l’heure d’été a lieu le 2e dimanche de mars (au lieu du premier dimanche de novembre auparavant), et le retour à l’heure normale a lieu le premier dimanche de novembre (au lieu du dernier dimanche d’octobre auparavant).