Le Vieux-Montréal : une vieille ville pas comme les autres…


La vieille ville de la deuxième plus grande ville du Canada est certes une destination classique qui succombe souvent au tourisme de masse, mais elle garde un certain charme pittoresque par endroits et conserve quelques joyaux cachés avec des bars à vins naturels, des lieux où les arts de rue sont à l’honneur et des marchés bio en « pop-up store ». Au menu également : des vieilles rues pavées, bordées de bâtisses datant des XVIIe et XVIII siècles, des restaurants français conviviaux, des musées d’Histoire, un Vieux-Port de plaisance, des entrepôts convertis en boutiques et en lofts…

En été, la Place Jacques-Cartier accueille des artistes de rue qui performent devant les terrasses des restaurants. En hiver, on passe à une ambiance plus feutrée, où les pubs et les boutiques donnent un abri cosy aux touristes et aux riverains. Le Vieux-Montréal est sans doute le plus intéressant de tous les quartiers touristiques de Montréal.

Le Palais des Congrès de Montréal

Le palais des congrés. // Source : Congresmtl.com

C’est en quelque sorte la touche moderne du Vieux-Montréal. Cette infrastructure cultive l’excellence dans une ville qui accueille chaque année des dizaines d’évènements majeurs, que ce soit sur les plans politique, économique, scientifique et culturel. Inauguré en 1983, le Palais des Congrès visait à positionner Montréal sur l’échiquier des fameuses villes « organisatrices » d’évènements internationaux, depuis les sommets interétatiques aux congrès scientifiques. Le pari s’est révélé gagnant, car si Montréal jouit aujourd’hui d’une belle notoriété mondiale, c’est aussi grâce aux centaines de congrès, d’expositions, de sommets politiques et des forums qui s’y tiennent chaque année.

On y a débattu des grands enjeux du monde : traités de paix, décisions pour la protection de l’environnement, crise économique mondiale, montée du populisme, crise des réfugiées, avancées technologiques, protection de la vie privée sur le web, etc.

Au-delà de son intérêt en tant que place forte de l’événementiel montréalais, le Palais des Congrès de Montréal de la ville affiche également un intérêt architectural. Cette bâtisse surplombe la brèche créée par une voie rapide urbaine et constitue une séparation de choix entre le Vieux-Montréal et la cité moderne. Pour beaucoup, le Palais des Congrès est venu « corriger » un biais urbain, car aucun point de repère majeur ne permettait d’identifier clairement cette partie de la ville.

Le Vieux-Port de Montréal

Le vieux port de Montréal. // Source : Ecorecreo.com

C’est ici que les premiers colons sont arrivés, depuis les rives du grand fleuve Saint-Laurent. C’est aussi depuis ce point précis que la modeste cité de Ville-Marie s’est transformée, au fil de l’eau, en métropole florissante, prospère et multiculturelle. Plus qu’un simple port de plaisance, le Vieux-Port est le berceau de la ville de Montréal fondée en 1642. Il aura fallu attendre plus d’un siècle pour voir les premières installations portuaires émerger dans la région, en réponse au dynamisme d la traite des fourrures. Pour éviter de débarquer dans les berges boueuses de la rivière, les commerçants décideront de s’entraider pour construire des quais temporaires le long de la rive. Quelques années plus tard, « L’Hébergement » deviendra le premier navire à vapeur à réaliser des liaisons régulières entre Montréal et la ville de Québec. C’est ainsi que le Vieux-Port de Montréal est né !

C’est en 1830 qu’il prendra une toute autre dimension, avec la création de la Commission du port de Montréal à laquelle on assignera l’objectif d’améliorer ses installations et de doper ses capacités. Aujourd’hui, le Vieux-Port de Montréal accueille chaque année plus de 6 millions de visiteurs !

La Basilique Notre-Dame de Montréal

La basilique Notre-Dame. // Source : Wikipedia.org

Nichée au cœur de l’arrondissement Ville-Marie, à l’intersection des rues Notre-Dame Ouest et Saint-Sulpice, la Basilique Notre-Dame de Montréal est d’abord le cœur spirituel et historique de la ville. Elle s’élève très haut, au regard de tous, et s’impose en joyau à la fois architectural, religieux et historique de Montréal. Au moment de sa construction, il s’agissait sans doute de l’édifice le plus audacieux de toute l’Amérique du Nord. C’est à l’immigrant irlandais à New York James O’Donnel, architecte, qu’a été confiée la tâche de la construction de cette petite merveille. Historiquement, la Basilique Notre-Dame de Montréal est venue remplacer la petite chapelle construite au moment de la fondation de Ville-Marie.

Au tout début du 19e siècle, la démographie montréalaise était florissante, et l’église de la rue Notre-Dame était devenue trop petite pour répondre aux besoins grandissants de la paroisse. C’est dans ce contexte que le conseil paroissial, en collaboration avec le Séminaire de Saint-Sulpice, lancera les travaux de construction d’un nouveau bâtiment, plus spacieux, plus audacieux et plus imposant, aboutissant en 1929 à la Basilique Notre-Dame de Montréal dans sa forme contemporaine. L’édifice connaîtra de nombreuses rénovations intérieures dès la fin du 19e siècle, avec notamment la construction d’une chaire de 14 mètres de haut, l’installation d’icônes et de sculptures diverses puis le remplacement des bancs.

Les meilleurs restaurants de Montréal

S’il y a bien une composante emblématique du Vieux-Montréal, c’est bien ce mélange savoureux de senteurs gastronomiques exquises ! Il faut dire que les chefs les plus prisés de toute cette partie du continent se concentrent dans le quartier historique de Montréal, offrant aux touristes et aux locaux des plats d’exception… souvent à des tarifs moins onéreux que ceux pratiqués par les tables huppées de Paris. Comme toutes les contrées multiculturelles qui justifient d’une longue tradition d’immigration, Montréal est un véritable melting pot culinaire où les saveurs des quatre coins de la planète cohabitent dans un joyeux barnum succulent. Voici une petite compilation des meilleurs restaurants de Montréal :

• Le Club Chasse et Pêche ;
• Le Toqué ! de Montréal ;
• Olive et Gourmando ;
• Le Serpent ;
• Le Bulma Bar.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter notre article sur les meilleurs restaurants de Montréal !

Où séjourner à Montréal ?

Même avec ses hivers brutalement froids, Montreal n'a jamais perdu sa joie de vivre. Chaque jour arrive avec son lot de festivals, de manifestations culturelles, de sports de rue et d’autres événements hauts en couleur, même en plein hiver. En été, la ville s'anime vigoureusement avec l'énergie qui s'est accumulée depuis les mois les plus froids. La ville affiche la plus grande densité de restaurants par habitant dans toute l’Amérique du Nord (hors New York). Elle compte également une scène artistique animée, des musées de renommée internationale et un réseau de métro très performant. Le côté multiculturel et les grands espaces verts omniprésents complètent le panorama de la ville. Mais où séjourner dans la vieille ville ? L’offre d’hébergement dans le Vieux-Montréal très étoffée. Vous y trouverez forcément votre chambre, quel que soit votre budget, sous le soleil généreux de l’été ou le froid glacial de l’hiver canadien. Voici notre sélection des meilleurs hôtels de la ville :

• Le Petit Hôtel ;
• L’Hôtel Nelligan ;
• L’Hôtel Place d’Armes ;
• Les Lofts du Vieux-Port ;
• L’Auberge du Vieux-Montréal ;
• L’Hôtel du Vieux-Montréal ;
• Le Saint-Sulpice ;
• L’hôtel Gault de Montréal ;
• L’Hôtel Bonaparte ;
• L’Hôtel Le Westin de Montréal ;
• L’Hôtel Saint-Paul de Montréal ;
• L’Embassy Suites Montréal par Hilton.

Pour en savoir plus, découvrez notre article sur les hôtels de Montréal.